Logo du Tam-Tam communautaire

Portail communautaire et social
du Haut Saint-Maurice


 
Le remède aux coupures, ça existe !
Engagez-vous pour le communautaire !
Lutter contre l'évasion fiscale

Calendrier des activités

  2018 
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28      

Toutes les activités de février 2018

Suivez-nous sur

Facebook

Chroniques du Tam-Tam

Les nouveaux “prophètes” de l’université marchande et globalisée

par l'IRIS (Chronique du Tam-Tam)Publié le 19 février 2018


Le 25 janvier dernier, La Presse publiait un article dont le titre donne ton : “Formation préuniversitaire collégiale : des chercheurs contestent l’efficacité des cégeps”. Après l’épisode du Rapport Demers qui s’attaquait à la formation générale collégiale au nom de l’arrimage école-marché, voici qu’une autre salve s’abat sur l’existence même de la formation préuniversitaire collégiale, qu’il faudrait abolir pour imiter le Canada anglais. La proposition en question émane de Robert Lacroix et Louis Maheu *, membres du CIRANO, et a été publiée dans un livre à l’intitulé tout aussi transparent : Le Québec économique. Éducation et capital humain.

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

Réforme de la loi sur les normes du travail : les membres de la campagne 5-10-15 pressent le gouvernement d’agir

par le Collectif pour un Québec sans pauvreté (Chronique du Tam-Tam)Publié le 15 février 2018


À l’occasion de la rentrée parlementaire du 6 février, les membres de la campagne 5-10-15 interpellent le gouvernement Couillard pour qu’il dépose rapidement un projet de loi visant à réformer la Loi sur les normes du travail afin que celle-ci prévoie au minimum deux mesures qu’ils jugent fondamentales. Cette réforme a déjà été trop souvent reportée.

La première mesure revendiquée consiste à ce que les travailleuses et travailleurs du Québec puissent obtenir leur horaire de travail au moins cinq jours à l’avance ; la seconde, à ce qu’ils et elles disposent de dix jours de congé payé par année pour maladie ou responsabilités familiales. Ce sont les 5 et 10 de la campagne 5-10-15, le 15 étant bien sûr d’établir le taux général du salaire minimum à 15 $ l’heure le plus rapidement possible.

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

1997-2017 : vingt ans de restrictions budgétaires

par l'IRIS (Chronique du Tam-Tam)Publié le 15 février 2018


Depuis l’élection de Philippe Couillard, il est constamment question d’austérité. En ce sens, le Québec traverse-t-il, oui ou non, une période d’austérité ? Les coupes de 4 G $ imposées par le gouvernement étaient-elles nécessaires ou correspondaient-elles plutôt à la démonstration d’une volonté d’en finir avec ce qu’il reste du modèle québécois ? Dans un récent billet, j’ai démontré que nous avons bel et bien traversé une période d’austérité et que celle-ci s’est amorcée avant même l’actuel mandat libéral.

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

Culture et austérité

par Attac-Québec (Chronique du Tam-Tam)Publié le 14 février 2018


Il ne semble pas que la culture ait été autant touchée par les mesures d’austérité budgétaire que l’éducation, la santé, les services sociaux. Les gouvernements qui se sont succédé se sont plutôt vantés d’avoir maintenu les budgets alors que les hôpitaux et les écoles, entre autres, écopaient durement. De quoi les artistes auraient-ils à se plaindre alors ?

Il ne faut cependant pas oublier que ces derniers ont les revenus parmi les plus bas au pays, qu’ils vivent dans une situation de grande précarité et que beaucoup parmi eux doivent exercer un second métier. Il aurait alors été particulièrement dommageable de couper dans le petit budget qui leur est consacré. Celui de la culture reste insignifiant comparé à celui de la santé ou de l’éducation.

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

Terminée la réforme Barrette ?

par la Coalition Solidarité Santé (Chronique du Tam-Tam)Publié le 13 février 2018


Il y a deux semaines, en réponse aux cris du coeur des infirmières, le ministre Barrette affirmait qu’il ne fallait voir dans ces actions que des tactiques syndicales concertées dans le cadre des négociations locales. Suivit un vibrant appel du premier ministre Couillard aux infirmières à être plus constructives et à proposer des solutions pour régler le problème qu’elles dénonçaient.

Une semaine plus tard, au sortir d’une rencontre avec la présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), volte-face du ministre qui déclare que sur le fond des revendications, les infirmières avaient raison.

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

La petite bonté

par Un oiseau dans ma cour (Chronique du Tam-Tam)Publié le 13 février 2018


Dans ma chronique intitulée L’amour et son petit lexique, je vous ai parlé de cet amour universel que les Grecs appelaient l’Agapè, un amour bien loin de celui auquel nous faisons référence la plupart du temps. Il s’agit de cet amour “gratuit, qui est pure douceur et qui se vit dans l’oubli de soi” nous dit le philosophe Comte-Sponville.

J’ai écrit ce texte intitulé Aimer en pensant à tous ceux et celles qui donnent le meilleur d’eux-mêmes pour aider les autres “sans motif, sans intérêt, et même sans justification” pour reprendre encore les termes du philosophe. Je pense notamment à des gens comme Gilles Kègle *, celui qu’on appelle “l’infirmier de la rue”, qui oeuvre auprès des plus démunis du quartier St-Roch à Québec. Je pense à tous ces gens qui nous rappellent que c’est dans sa “petite bonté” que l’homme exprime réellement son humanité.

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

Conférence d’Alain Deneault - Démocratie et gouvernance (1ère partie)

par le Tam-Tam communautaire du Haut St-Maurice (Coup de coeur)Publié le 9 février 2018


Alain Deneault était le conférencier invité par l’Assemblée constituante citoyenne du Québec (ACCQ) lors de sa deuxième rencontre nationale à Lévis, à l’automne 2015. Le thème de cette activité était “Construire la démocratie”.

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

À qui la faute, M. Barette  ? (1)

par la Coalition Solidarité Santé (Chronique du Tam-Tam)Publié le 7 février 2018


Le Québec s’émeut du témoignage de la jeune infirmière Émilie Ricard, le deuxième en moins d’une semaine, alors que des infirmières font des sit-in de protestation contre les mauvaises conditions dans lesquelles elles doivent soigner.

Ces femmes courageuses dénoncent l’impact de la situation sur leur santé physique et mentale, mais aussi, et beaucoup, les conséquences que cela peut entraîner sur les malades qui, ultimement, en écopent en n’ayant pas les soins et services auxquels ils et elles ont droit, des soins et services dont ils et elles ont besoin pour maintenir ou recouvrer leur santé.

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

Qu’est-ce qui se cache derrière le 15 $ / h ?

par l'IRIS (Chronique du Tam-Tam)Publié le 1 février 2018


On ne se lasse pas de nous rappeler que l’origine de la campagne pour la hausse du salaire minimum à 15 $ provient des États-Unis, de certaines villes où le coût de la vie est si élevé qu’il est pratiquement impossible de se loger près de son travail quand on est employé au salaire minimum. La situation est différente ici. On a de nombreux programmes pour soutenir le revenu des personnes les plus précaires (surtout les familles) et, grâce à un ensemble de facteurs, l’immobilier et le marché locatif sont beaucoup plus abordables qu’ailleurs. Est-ce à dire que le salaire minimum à 11,25 $ est juste ? Pour le savoir, il faut d’abord définir ce qui est “juste” avec un salaire minimum.

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

Soigner, c’est prendre le temps !

par la Coalition Solidarité Santé (Chronique du Tam-Tam)Publié le 29 janvier 2018


Presque à chaque bordée de neige qu’apporte l’hiver, je croise mon voisin. Chaque fois, c’est par de grands gestes que nous échangeons et commentons à distance ce qui nous unit dans l’action : le pelletage de la neige. Mais parfois, il vient me rejoindre et on cause.

La dernière fois, il m’a appris que sa femme était hospitalisée depuis quelques jours, ce que je ne savais pas. Il m’a dit qu’elle avait passé pas mal de temps à l’urgence avant d’avoir enfin une chambre.

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

Retourner au haut de la page


Ma soupe populaire n'est pas un lobby !

Julie Boulet, Députée de Laviolette et ministre du Tourisme

Logo de la Table Nationale des Corporations de Développement Communautaire Logo de la CDC du Haut St-Maurice Logo du Ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale du Québec